Accès direct au contenu

 

logo du site ENS

Retour à l'accueil du site

Recherche

Accueil  >  Actualités

Imprimer

Journée d'études "Religion, ville et Etat"

Séance préparatoire au colloque international d’octobre 2017
Du 30 au 31 mai 2017
LOGO-COMOD - copie.png Journée d’études "Religion, ville et Etat : Entre les divinités des uns et les démons des autres"

Salle des Colloques – Lyon 2 (18, quai Claude Bernard, 69007 Lyon)
30-31 mai 2017

Etape préparatoire en vue de la tenue d’un colloque international sur le même thème au mois d’octobre 2017, cette journée d’études vise à réunir des chercheurs venant de l’anthropologie, de la sociologie et de l’histoire de la ville et des religions, dans une dynamique pluridisciplinaire pour l’appréhension du religieux. Nous partirons de l’importance du rôle joué par les Etats dans la définition et l’établissement de ce qui est religion et ce qui ne l’est pas, par leur pouvoir d’autorisation, d’officialisation, de légalisation, mais aussi de régularisation des rapports entre les différentes religions dans la sphère publique. À ce titre, la ville et ses espaces publics constituent un théâtre majeur, une scène d’expression et de visibilité de ces processus politiques concernant le religieux. Or dans le cadre de la mondialisation, différentes pratiques religieuses et religions ne cessent de se transformer et de se reconfigurer, y compris en devenant des phénomènes transnationaux et transcontinentaux comme dans le cas des religions afro-américaines. Aux vues de ces nouveaux enjeux du pluralisme religieux, il s’agira d’appréhender ce que nous envisageons en tant que « gestion » politique de la diversité religieuse, et d’interroger les positionnements des Etats face à ces expressions contemporaines de religiosité. On privilégiera également des travaux consacrés aux croyants, en tant qu’acteurs sociaux, et les modalités selon lesquelles ils expriment ou revendiquent leur droit à une égalité de traitement en tant que membre d’une communauté religieuse. C’est dans cette perspective qu’il conviendra de réinterroger la performativité de la laïcité, rapportée aux « nouvelles religions » et aux « communautés religieuses » qui se créent ou se renouvellent, et revendiquent la liberté religieuse.
Pour cette journée d’étude, nos réflexions se déploieront autour de trois axes privilégiés : scènes urbaines de l’intolérance religieuse ; espaces et mobilités religieuses afro-américaines ; Etat, mises aux marges et émergences.

Télécharger le programme

Contact : Marina Rougeon et Jorge Santiago



Retour au haut de la page

Administration du site
 
 
Mise à jour le 17 mai 2017